SHC FONTENAIS


belle interview

0 appréciations
Hors-ligne
Jordane Hauert: «Le plus dur sera de confirmer»
Auteur d’un championnat remarquable l’hiver dernier avec le HC Ajoie, Jordane Hauert espère bien confirmer ses performances dès le mois de septembre prochain. Le défenseur jurassien, qui porte les couleurs jaunes et noires depuis ses premiers coups de lames, garde toutefois les pieds sur terre et ne veut pas brûler les étapes. Rencontre avec ce joueur talentueux pour qui avenir devrait se résumer avec NL A.
Porrentruy, Christian Kobi le 13/06/2008 à 09:15


Jordane Hauert, vous sortez d’une excellente saison comptable (33 points en 63 matches) avec le HC Ajoie. Avez-vous senti que quelque chose avait changé par rapport aux saisons précédentes?
J’avais beaucoup plus confiance en moi, c’est certain. Le fait de jouer dans la première ligne en supériorité numérique m’a aussi permis de récolter plus de points que les saisons précédentes. Il faut dire que nous avons évolué durant une bonne partie de la saison avec seulement cinq défenseurs, ce qui nous a obligé à jouer de manière beaucoup moins compliquée pour éviter les erreurs qui peuvent coûter chères avec un nombre autant restreint de défenseurs.
D’une manière plus générale, quel regard portez-vous sur vos performances de l’hiver dernier?
Elles me satisfont. Maintenant, le plus important et le plus dur sera de confirmer. Une bonne saison ne représente de loin pas une bonne carrière, d’où l’importance de confirmer par la suite.

Vous n’avez pour l’instant connu qu’un seul club durant votre carrière, le HC Ajoie. Que représente ce club pour vous?
C’est mon club de cœur, tout simplement. J’ai toujours vécu et jouer à Porrentruy, je me sens donc vraiment comme à la maison ici. Le HC Ajoie représente une grande famille.

Vous possédez un contrat valable jusqu’en 2009 avec option pour une saison supplémentaire. Quels sont vos objectifs d’ici-là?
Comme je l’ai dis précédemment, mon but est avant tout de confirmer mes performances de l’hiver dernier. Ensuite, il faut faire attention à ne pas brûler les étapes mais il est sûr que d’atteindre la NL A fait partie de mes objectifs pour ces prochaines années.

Vous êtes-vous fixé une date limite avant de faire le saut en NL A?
Non, je n’ai pas d’objectif fixe de ce genre. Il faut voir comment évolue la situation année après année et veiller à ne pas prendre des décisions dans la précipitation. Actuellement, j’ai un travail et je pourrais bientôt commencer à suivre une formation dans l’horlogerie, je me laisse donc du temps.

Adrian Trunz parti à Lausanne, pensez-vous avoir encore plus de responsabilités la saison prochaine?
Je l’espère, bien sûr. Mais avoir des responsabilités est une chose, être capable de les assumer en est une autre. La saison dernière, je pense avoir répondu aux attentes, j’espère qu’il en ira de même l’hiver prochain. Personnellement, j’estime que le départ d’Adrian Trunz a été bien compensé avec l’arrivée de Nicolas Studer.

Votre père, Patrick Hauert, n’est autre que le président du HCA. Le hockey est-il le sujet de conversation principal au sein de la famille?
Nous essayons de parler le moins possible de hockey au sein de la famille. Mais souvent, après les matches, il nous arrive de refaire le match entre nous.

Pouvez-vous nous expliquer d’où vient votre surnom «Tout nu»?
Bien sûr (rires)! J’ai reçu ce surnom lors de mon premier match avec les juniors-élites du HCA que nous avions disputé à Bienne. Lorsque nous sommes partis courir pour l’échauffement, il s’avère que ma combinaison était ouverte à l’arrière et que je ne portais pas de slip. Réal Gerber, notre capitaine de l’époque qui a aujourd’hui arrêté le hockey, a immédiatement sauté sur l’occasion de me donner ce surnom.

Revenons au hockey. Le départ de Dany Gélinas pour Lausanne a fait couler beaucoup d’encre. Comment l’avez-vous vécu personnellement?
Dany Gélinas souhaitait partir et il est parti, c’est son choix. A partir de là, et comme la plupart de mes coéquipiers, j’ai été déçu par son départ. Maintenant il faut tourner la page et passer à autre chose.

Justement, la page Gélinas a été définitivement tournée avec l’arrivée de Réal Paiement. Quelles sont vos premières impressions à son sujet?
Je ne le connais pas du tout car je ne l’ai encore jamais rencontré. Normalement, il devrait venir une fois à Porrentruy durant l’été et nous ferons connaissance à ce moment-là. Je n’ai pas encore entendu grand-chose à son sujet pour l’instant, si ce n’est que c’est un entraîneur qui possède une certaine expérience et qui a eu beaucoup de succès au Canada.

La saison dernière, le HCA a échoué aux portes de la finale en perdant le septième match décisif face au HC Bienne. Pensez-vous pouvoir franchir un palier la saison prochaine et atteindre la finale, voire plus encore?
Il est beaucoup trop tôt pour se lancer dans ce genre de pronostic. Il faudra au moins atteindre les premiers matches du championnat pour voir à quel niveau nous nous situons. Cette année, pas mal d’équipes se sont renforcées, la concurrence s’annonce rude. Notre premier objectif sera donc d’être dans les huit à la fin du championnat régulier et ensuite de prendre match après match, comme nous l’avons fait avec un certain succès la saison dernière.

Quel pensez-vous des transferts réalisés par le HCA par rapport aux autres équipes?
Je pense que nous nous sommes bien renforcés, comme pas mal d’équipes d’ailleurs. Notre équipe sera constituée d’un mélange entre de jeunes joueurs talentueux et d’autres plus expérimentés. Mais nous avons pu conserver une base très intéressante avec des joueurs comme Barras, Roy, Desmarais, D’Urso, Rauch ou encore Schümperli, ce qui laisse entrevoir une saison positive pour le HCA.


delph73***passionnée
Insieme per vincere

0 appréciations
Hors-ligne

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres